Front National rhône-alpes
Bienvenue sur le forum de discussion du Front National de l'Isère, et de Rhône-Alpe. Merci de respecter la charte, et de tenir des propos en accord avec la lois. Même si les discussions sont toutes autorisées, nous vous demandons de ne pas emprunter de mots ou d'expressions injurieuses. Nous vous rappelons que vous serez les seul responsable des mots hors la lois que vous prononcerez.

qu 'on se le dise... elle n'a que 18 ans!

Aller en bas

Re: qu 'on se le dise... elle n'a que 18 ans!

Message par PATERSON le Ven 29 Aoû - 15:58

Cette jeune fille de 18 ans à apparemment lu beaucoup de livres (c'est bien) mais je peux te dire que malgré mon attitude cool et décontracté; le gars qui me passe devant ou qui me bouscule ne le fera pas 2 fois; cool mais pas con....
Le problème est là, plus personne ne réagit par peur de représailles ou autre; la conjoncture est telle que plus personne ne veut prendre le risque de perdre le peu qui lui reste... mais pour ma part l'affirmation de soi fait partie des qualités de base d'un être équilibré, et surtout qui se respecte.... voilà pourquoi le front national existe depuis si longtemps, parce ils osent et continuent à se battre pour leur conviction que j'approuvent à 100 pour cent.
avatar
PATERSON

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 29/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

qu 'on se le dise... elle n'a que 18 ans!

Message par Admin.fn le Ven 11 Avr - 17:48

Voila un texte écrit par une jeune fille de 18 ans... époustouflant de réalité et de franchise... une leçon à retenir.....




"S'il y a bien quelque chose sur laquelle énormément de français sont fiers, c'est de ne pas céder à la violence. Théoriquement (et ça reste malheureusement de la théorie), celui qui ne cède pas à la violence supplante en sagesse le bourreau sanguinaire /machiste /réac ,qui lui, au combien primaire et haineux, ne concilie le savoir faire que par le biais de ses muscles saillants. Le premier est le sage. Le second est la brute. En attendant, en "rentrant de soirée", notre fameux sage pacifiste en a gros sur la patate depuis qu'il gît sur un lit d'hôpital. La soirée s'est mal terminée et de surcroît, il ne pourra plus s'offrir sa "Play Station 3". La brute, par l'une de ses offensives groupées, est partie avec ses économies. L'agresseur, le faible, peut alors savourer sa victoire . Il s'est bien amusé avec une victime docile (devant les regards admiratifs de ses potes) et s'achètera une pléthore de colifichets pour avoir une fois de plus céder à la tentation de se faire de l'argent facile. Pourquoi se priverait il, en face de lui la résistance n'existe pas... Autant se servir sur ce plateau d'argent.

Un des passages de la Bible qui a motivé l'actuel aphorisme "la violence est l'arme des faibles" est la fameuse joue tendue. Dans l'Evangile de Mathieu, Jésus conseille à ses fidèles de ne pas répondre à la violence par un déferlement de haine. Ce comportement mesuré permettrait qu'au final l'amour et le pardon aient raison de la haine et de la barbarie, même chez les êtres les plus vils. Si cet extrait peut s'adapter à la visée d'une société à but palliative, il ne me semble tout sauf approprié lorsqu'il s'agit d'escarmouches ou d'agressions.

Pour le coup, alors que les mœurs de la moyenne des français ne sont pas réputées pour être les plus chastes ou pieuses du monde, la passivité face aux agressions est l'une des composantes de la perte de fierté de nos concitoyens. Ce comportement indolent est quasiment instauré comme la seule attitude à adopter par cette mode à double tranchant qu'est le « pacifisme » et tout ce qu'elle engendre. Selon les médias, il ne faut surtout répliquer à une agression car elle est l'œuvre d'un jeune désœuvré bien plus à plaindre que nous même. Par essence, si un individu lambda est violent, on nous explique que c'est que sa condition sociale et psychique qui l'a poussé, contre le cours normal des choses, à adopter une attitude violente et antipathique à l'endroit de personnes plus riches ou socialement plus élevées. Ce mythe est fortement diffusé, même si en réfléchissant le plus sincèrement du monde, nous pouvons aisément déduire que l'état de nécessité n'est pas la motivation principale des agresseurs. Bien souvent amusés, pour impressionner leur clan, pour garder la réputation de leurs quartiers, pour prendre une revanche vis à vis "des riches" ou "des blancs", telles sont les principales raisons des millions d'agressions recensées toutes les années (en perpétuelle augmentation).

Gandhi lui même savait les dérives que le pacifisme pouvait entraîner et ses paroles pourraient en renseigner certains : « Je crois que s'il y a seulement le choix entre la violence et la lâcheté, je conseille la violence ». Pour trouver un exemple plus concret , toujours en me servant de ce cher Gandhi, cette personne fut très prompte à prôner les actions de non violence collective lorsqu'il trouvait en face de lui les libéraux britanniques ou avec d'autres hindous, mais fut plus timoré à engager un bras de fer avec le problème musulman. A chaque fois qu'il était confronté aux intérêts musulmans, il en venait la plupart du temps à céder aux exigences de l'adversaire ou à démissionner. Malheureusement pour sa communauté, cela trahissait toutes les attentes de la sphère hindouiste et rendait les musulmans encore plus confiants et belliqueux dans leur démarche.

La non violence est donc très souvent la voie la plus sage, mais elle n'en a pas l'exclusivité.
Aujourd'hui, on aimerait nous faire croire que par l'esprit et les connaissances nous avons toutes les armes pour nous défendre.
On aimerait nous faire penser que l'aspect et les compétences physiques ne font pas partie des nécessités impératives pour l'être humain.
On aimerait nous faire penser que la théorie subjugue de loin ce dont on peut s'instruire sur le terrain.
En attendant, que fait l'érudit de salon si on lui crie de donner le contenu de ses poches ? Que fait l'érudit de salon si une fille en venait à faire un malaise pour le moins grave devant ses yeux écarquillés ?

La société française marche selon la règle suivante : Si on t'ennuie, on se joue de toi, tourne toi de l'autre côté en attendant que la justice fasse son travail". Hélas, les policiers n'ont pas le temps de s'occuper de tout et les injustices peuvent perdurer longtemps, très longtemps.

Certes, une grande majorité des citoyens adoptent des comportements propices au civisme, tout du moins en ce qui concerne la violence. Qui n'a jamais vu deux clampins se piquer la première place dans la queue du marché ? Voit on si souvent que cela des jeunes et moins jeunes avoir la courtoisie de céder leur place à côté de la fenêtre à une personne âgée ? Dans l'ordre des choses, est ce que la politesse règne réellement dans nos rues ? Avec les proches, nos codes culturels prennent le plus souvent l'ascendant. Dans la société de tous jours, les rapports changent beaucoup. Pourtant, lorsque certains acceptent sciemment de ne pas répondre à une agression, ils utilisent l'apparemment imparable argument du civisme. Tout d'un coup, ils agiraient pour le bien commun de la collectivité une fois menacés. Un peu facile, non ?

Pour ma part j'estime que nous devons respecter les individus de la même façon. Au premier abord, nous devons rester avenant et compréhensif avec chacun sans juger l'origine sociale, religieuse, ethnique, professionnelle, les choix vestimentaires...
Cependant, nous devons réagir, oralement si une personne nous manque cruellement de respect, plus violemment si elle en vient aux mains. Bien entendu, moi même restant une frêle jeune fille, je vais sûrement m'éclipser si un molosse de 100 kilos me montre une belle lame aiguisée. Néanmoins, si vous êtes en groupe, si vous pensez prendre l'ascendant, si vous vous sentez offensé, n'hésitez surtout pas à ne pas sacrifier une chose avec laquelle vous grandissez, votre fierté. Cette fierté vous est très précieuse, et l'alimenter est souvent bénéfique. N'hésitez pas non plus à agir avec vos mots, avec votre présence, même simplement en alertant les autorité si vous étiez le spectateur d'une scène de lynchage organisé. Rien ne montre plus la déliquescence de notre société que l'exemple d'une jeune femme (ou un jeune homme) agressé devant une foule de badauds détournant le regard de peur de s'immiscer dans une affaire louche. Soyez solidaire envers vos contemporains, surtout vous, qui vous complaisez à chanter une chanter une internationale qui n'a au final aucune identité, aucune légitimité.

Au delà de tout sermon l'homme a besoin de puissance physique, l'homme voit sa fierté croître dans le respect d'autrui, l'homme doit savoir se débrouiller dans diverses situations. Chacun doit pouvoir arpenter ses rues sans courber la tête, pouvoir exiger une attitude décente de ses pairs. Compatir pour la condition sociale d'un "jeune désœuvré" ne doit surtout pas entraîner le déni du respect que nous nous devons à nous même. De plus, en cas de danger, le but premier n'est pas d'alerter les autorités mais d'essayer de trouver une parade aux agissements de l'agresseur. En cas de débordements oraux, le but n'est pas de calmer le jeu ni d'insulter impunément mais de toujours garder le respect de soi même comme clef de voûte de notre action. De même que l'homme doit, pour être à l'aise dans son corps, se forger une condition physique par le sport, garder le même respect de ses prestations physiques qu'intellectuelles. Le physique et l'intellectuel ne s'opposent pas, ils sont complémentaires. Notre encéphale comme notre enveloppe corporelle nous poursuit tout le long de notre existence, alors il est primordial de ne pas les négliger. Un esprit et un corps sain doivent faire irradier au sein de nous même une fierté singulière permettant de respecter l'autre par le respect que l'on s'impose à soi même."

le lien du blg de cette jeune fille:
politique- patriote

_________________
Rejoignez le front national

_fnrhonealpes.superforum.fr
_fnisere@hotmail.fr

avatar
Admin.fn

Nombre de messages : 91
Age : 39
Localisation : VIENNE, ISERE
Date d'inscription : 09/03/2008

scores persos
le 8 faces:
Le 6 faces:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur http://frontnational38.connectetoi.com/FN38-b1.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum